DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etat palestinien : divergences au sein même de l'Autorité

Vous lisez:

Etat palestinien : divergences au sein même de l'Autorité

Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Abbas maintient, malgré les pressions de la communauté internationale, son intention de demander aux Nations Unies la reconnaissance d’un état palestinien. Menace de véto américain, menaces de sanctions économiques israéliennes : il semble être beaucoup trop tôt pour une telle avancée.

Et puis au sein même de l’Autorité palestinienne, tout le monde n’est pas d’accord.

Nabil Amr, du Fatah, a répondu aux questions de notre envoyé spécial dans les territoires palestiniens :

“J’ai des craintes et des inquiétudes au sujet de deux choses : la période n’est pas appropriée, c’est à dire que nous ne pouvons pas imaginer des positions internationales fortes à ce sujet, on peut imaginer un vote aux Nations Unies, mais au Conseil de Sécurité vous savez que la situation sera différente.

Et en plus, le président Obama, qui devrait être ferme en ce qui concerne la solution des deux états, est plutôt neutre, ou bien même du côté de l’autre partie, Israël, et cela relève de ce qui se passe aux États Unis, Obama a des réserves sur nos prochains préparatifs sur la création d’un état.

Le fait d’aller à New York, présenter notre cause et faire notre demande n’est pas le plus important pour l’instant. Car il y a une position israélienne sur le terrain, il y a le quartet, et il y a la position américaine qui a déjà menacé d’utiliser son véto.”

C’est vendredi que Mahmoud Abbas compte faire sa demande formelle. D’ici-là, les tractations diplomatiques vont aller bon train pour tenter de faire reprendre les négociations entre Palestiniens et Israéliens.