DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin du tabou homosexuel dans l'armée américaine

Vous lisez:

Fin du tabou homosexuel dans l'armée américaine

Taille du texte Aa Aa

A compter de ce mardi, les gays et les lesbiennes n’auront plus besoin de cacher leur orientation sexuelle pour devenir soldats. Jusque-là, ce qui prévalait, c‘était une loi surnommée “Don’t ask, don’t tell”, autrement dit, les recruteurs dans l’armée ne devaient rien demander aux postulants. Et les aspirants soldats ne devaient rien dire. Une sorte de silence forcé. Cette loi avait été adoptée en 1993 durant la présidence de Bill Clinton.

Pendant des années, les gays et les lesbiennes ont été renvoyés de l’armée. Motif : ils étaient homosexuels et surtout cela s‘était su. C’est précisément ce qui est arrivé à Melvin Dwork. Il était soldat dans la Marine. Et il ne cachait pas son homosexualité. En 1944, il s’est donc fait exclure de l’armée. Sur le document adressé par ses supérieurs, les mentions “indésirable” et “inapte”, sans plus de précision. Aujourd’hui, il estime fondamental que l’armée “change totalement d’attitude”, qu’elle fasse preuve d’une plus grande “ouverture d’esprit” et qu’elle respecte une forme d’“égalité”.

Pour faire évoluer les choses, il aura fallu des années d’activisme, ainsi que plusieurs procès pour discrimination. Barack Obama s‘était engagé à supprimer ce tabou, lors de sa campagne présidentielle. Ce n’est qu’en décembre que le Congrès a abrogé la loi de 1993. Il aura ensuite fallu neuf mois pour que l’armée américaine soit prête à ce changement.