DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dégradation de la note italienne : Berlusconi sous pression

Vous lisez:

Dégradation de la note italienne : Berlusconi sous pression

Taille du texte Aa Aa

L’agence de notation a abaissé d’un cran la note de A+ à A en évoquant une détérioration de l’horizon économique et surtout une fragilité politique du pouvoir en place.

Malgré le vote d’un plan d’austérité de 54 milliards d’euros la semaine dernière au parlement, les marchés ne croient pas à un retour de l‘équilibre budgétaire dès 2013 comme l’a promis Il Cavaliere.

Rien de surprenant selon Pier Ferdinando Casini, le leader de l’Union du Centre, ex-allié de Berlusconi passé dans l’opposition : “Il y a un problème très grave de crédibilité politique. Comme les analystes, il est évident que les agences de notation l’ont également pris en compte. Le gouvernement Berlusconi a perdu sa crédibilité et son plan d’austérité est inefficace”.

C’est la première fois que la note de l’Italie, 3ème économie de la zone euro est abaissée depuis le début de la crise de la dette.

C’est l’heure de vérité estime la leader du patronat italien : “Soit le gouvernement est capable, demain ou d’ici une semaine d’adopter des mesures fortes et impopulaires pour envoyer un message très clair au marché, soit il doit démissionner”, estime Emma Marcegaglia, la chef de la Cofindustria.

Standard and Poor’s pourrait être suivie rapidement par l’agence Moody’s qui a prolongé vendredi dernier son examen concernant la note italienne. Son verdict est attendu dès octobre, autrement dit dans quelques jours.