DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement Berlusconi critique la dégradation de la dette italienne

Vous lisez:

Le gouvernement Berlusconi critique la dégradation de la dette italienne

Taille du texte Aa Aa

Une mauvaise nouvelle de plus pour la zone euro : l’agence Standard & Poor’s a abaissé d’un cran les notes de dette italienne.

Pour justifier sa décision, l’agence de notation avance deux raisons. D’abord, les faibles perspectives de croissance de l‘économie italienne. Les autorités ont récemment voté un plan d’austérité pour combler le déficit budgétaire. Mais Standard & Poor’s estime que cela risque de pénaliser la croissance. Et puis, l’agence de notation considère aussi que la coalition au pouvoir à Rome est fragile et instable.

Ce mardi matin, le gouvernement de Silvio Berlusconi a dénoncé la décision de Standard & Poor’s, une décision qui, selon les autorités, ne reflète pas la réalité économique du pays et qui serait “faussée par des considérations politiques”.

La dette italienne s‘élève à près de 1900 milliards d’euros, l‘équivalent de 120% du PIB. Les engagements pris par le gouvernement sont apparemment loin de rassurer les investisseurs. Et le déclassement de l’Italie fait craindre un risque de contagion dans la zone euro.

La monnaie européenne s’en trouve affaiblie. L’euro a accentué sa baisse face au dollar. Il est à peine au dessus des 1,36 dollar.