DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : accélération des mesures de rigueur pour répondre aux exigences de la Troïka

Vous lisez:

Grèce : accélération des mesures de rigueur pour répondre aux exigences de la Troïka

Taille du texte Aa Aa

Les autorités grecques, comme prévu, ont décidé sous la pression des créanciers du pays de couper dans le vif des emplois publics : 30.000 fonctionnaires vont être “mis en réserve” cette année, et toutes les pensions de retraite dépassant 1.200 euros par mois seront taxées à 20%.

Mercredi, avant même la publication de ces mesures, la bourse d’Athènes était en hausse de plus d’1%. Les représentants de créanciers de la Grèce, la fameuse Troïka reviendront bien la semaine prochaine dans la capitale, preuve que les négociations avancent un peu.

“Le pays ne peut pas avancer sans une réelle mise en place d’importantes réformes structurelles, a plaidé pour sa part Evangelos Venizelos, le ministre grec des finances. Nous les avons reportées et maintenant il faut terminer les choses et clore le dossier sur ce sujet”.

Les chiffres de l‘économie grecque font de plus en plus froid dans le dos avec une contraction de 5% de l’activité cette année, un taux de chômage de 16,5% et une dette cumulée de 157% du Produit intérieur brut.

Le nouveau tour de vis annoncé mercredi soir comprend également la prolongation au moins jusqu’en 2014 d’une taxe sur la propriété immobilière qui se voulait exceptionnelle.

Toutes les mesures annoncées mercredi sont censées répondre aux voeux des créanciers d’Athènes qui doivent verser le mois prochain une nouvelle tranche d’aide de huit milliards d’euros.