DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rencontre Obama-Abbas ne change pas la donne à l'ONU

Vous lisez:

La rencontre Obama-Abbas ne change pas la donne à l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama et Mahmoud Abbas campent sur leurs positions en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York.

Le président américain a réaffirmé qu’il ferait usage de son droit de véto si le président de l’Autorité palestienne demandait la reconnaissance de son Etat au Conseil de sécurité. De quoi rassurer le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Mais la menace de Washington ne fait pas reculer les Palestiniens, comme le souligne le négociateur Nabil Chaath : “Le Président Abbas ne veut pas que l’on pense qu’il n’est pas sérieux si nous nous adressons aux deux conseils en même temps. Il va donc accorder du temps au Conseil de sécurité, afin qu’il envisage une adhésion à part entière, avant d’aller à l’Assemblée générale.”

Tandis que pro-Palestiniens et pro-Israéliens manifestent à Manhattan pour soutenir leurs camps respectifs, l’Autorité palestinienne envisage de demander à être reconnue en tant qu’Etat non membre, à l’instar du Vatican. Soumis au vote de l’Assemblée, cette option nécessite une majorité simple qui a toutes les chances d’aboutir.