DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La baisse du rouble inquiète les autorités monétaires russes

Vous lisez:

La baisse du rouble inquiète les autorités monétaires russes

Taille du texte Aa Aa

La Russie dont le niveau d’endettement pourrait faire pâlir d’envie la plupart des pays de la zone euro observe avec inquiétude ce qui se passe dans la zone euro et aux Etats Unis. La crise de la dette et surtout les faibles perspectives de croissance mondiale ont fait craindre de plus faibles recettes pétrolières et quand on connaît la dépendance de la Russie à l’or noir, on ne sera pas surpris de la baisse sensible du rouble depuis la fin du mois de juin. La monnaie russe a perdu 7%, atteignant son niveau le plus faible depuis 2009, l’année oú la Russie a été touchée de plein fouet par la crise. La banque centrale russe vend actuellement des dollars et achète des roubles pour freiner la tendance.

“Si les russes ont contracté des dettes en dollars, affirme un moscovite, alors ça va les affecter. Les voyages à l‘étranger et d’autres choses vont diminuer”.

La dépréciation du rouble va certainement accroître l’incertitude et avoir un effet sur la confiance des consommateurs. Mais les russes restent fatalistes.

“Bien sûr tout ça n’est pas plaisant, pour cet autre moscovite ce moscovite, naturellement ça va pénaliser notre portefeuille mais on ne peut rien faire. On peut juste en parler c’est tout”.

Cette fois-ci, la banque centrale russe prend les devant en rachetant du rouble alors qu’elle n’avait fait que réagir en 2009 en finissant par dévaluer fortement la monnaie nationale ce qui avait poussé les russes à convertir massivement leurs économies en dollars.