DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : pas de trève dans les violences malgré la trève

Vous lisez:

Yémen : pas de trève dans les violences malgré la trève

Taille du texte Aa Aa

L’appel à la trève lancé par le président yéménite n’a pas été entendu dans son propre camp. 40 personnes au moins ont été tuées hier à Sanaa par des troupes loyalistes au cours de l’assaut de la fameuse “place du changement”. Assiégée depuis 8 mois par les protestataires qui y ont planté leur tentes, l’artère de 4 kilomètres du centre de la capitale a été le théâtre de violents accrochages entre la garde républicaine dirigé par le fils du président, et la première division blindée ralliée à la rébellion.

Ces affrontements qui ont également fait des centaines de blessées sont survenus peu de temps après le retour suprise d’Ali Abdallah Saleh, rentré au pays après avoir passé 3 mois en Arabie Saoudite pour y être soigné suite à un attentat contre le palais présidentiel début juin.

Après 32 ans d’un règne sans partage, ce dernier devrait prendre la parole demain à l’occasion du 49e anniversaire de la république du Yémen.