DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : jeu de chaises musicales au sommet de l'état

Vous lisez:

Russie : jeu de chaises musicales au sommet de l'état

Taille du texte Aa Aa

Le scénario est parfaitement huilé et c’est dans un cadre on ne peut plus idéal, l’une des résidences présidentielles russes, que Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev ont reçu leur ami, le président ukrainien Victor Ianoukovitch, pour évoquer les dossiers chauds du moment, comme celui de la coopération énergétique entre Moscou et Kiev.

Quelques heures plus tôt, l’homme fort de la Russie et actuel premier ministre annonçait sa candidature à la présidentielle de 2012.

Poutine et Medvedev : 2 hommes décidément interchangeables. Le second acceptant de rendre son siège au premier, qui en échange consent à le reprendre comme premier ministre une fois élu.

Un tandem qui a toutes les chances de demeurer au pouvoir jusqu’en 2024, depuis qu’une réforme de la Constitution a été adoptée fin 2008.

“Ils ont proclamé un nouveau principe, a estimé Boris Nemtsov, un ex-vice Premier ministre de Boris Eltsine, dont le parti d’opposition ne peut présenter de candidats aux législatives : d’abord celui du mépris pour le peuple et deuxièmement, le caractère inamovible des autorités. Je pense que cette façon de faire “Lukashenko-ise” la Russie. Poutine va devenir Lukashenko, puis Moubarak, puis Kadhafi. Malheureusement, la population ne peut rien faire pour s’y opposer, à part descendre dans les rues.”

Et vu les derniers sondages qui ne laissent pas planer le moindre doute sur la victoire plus que probable de Vladimir Poutine en mars prochain, on voit mal comment l’opposition, laminée pendant plus de 10 ans, pourrait réussir à inverser la tendance.