DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bolivie: la police déloge de force des manifestants amérindiens

Vous lisez:

Bolivie: la police déloge de force des manifestants amérindiens

Taille du texte Aa Aa

Le pot de terre contre le pot de fer. Ces Amérindiens ont bien tenté de forcer le passage dans ce village de Bolivie pour poursuivre leur protestation hier, mais la police a eu le dernier mot.

Ces manifestants dénoncent un projet de route à travers un parc naturel, le Tipnis qui est aussi la terre ancestrale de 50 000 Amérindiens.
Ils sont partis de Trinidad dans le nord pour se rendre dans la capitale bolivienne, la Paz, à 600km. Ils sont arrivés samedi à mi-chemin dans ce village Yucumo, où ils ont retenu pendant plusieurs heures un ministre venu en médiateur.

La police a utilisé hier des gaz lacrymogènes pour déloger les amérindiens, parmi lesquels des femmes et des enfants, et les embarquer dans des cars. Plusieurs personnes ont été blessées dans les deux camps.

Le chef de l’Etat Evo Morales qui est pourtant le premier président amérindien de Bolivie n’est pas parvenu à désamorcer la crise.
 
Avec AFP