DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce: "réduire le déficit quel qu'en soit le coût politique"

Vous lisez:

Grèce: "réduire le déficit quel qu'en soit le coût politique"

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle grève dans les transports en commun paralyse Athènes alors que la Grèce attend cette semaine les bailleurs de fonds du pays. Ce matin, se déplacer dans la capitale était un casse-tête pour les Athéniens. Une situation qu’ils ont connue jeudi et vendredi lors d’une précédente grève liée au durcissement de la rigueur. Parmi les récentes mesures annoncées par le gouvernement: une baisse des retraites et des réductions de traitement pour des milliers de fonctionnaires.

Hier soir, deux mille manifestants se sont rassemblés devant le parlement grec pour exprimer leur colère alors que le gouvernement a promis à ses créanciers de réduire son déficit budgétaire “quel qu’en soit le coût politique”.

Le Fonds monétaire international, La Commission et la Banque centrale européennes reviennent cette semaine à Athènes pour réaliser un audit fiscal afin de déterminer si la Grèce peut échapper au défaut de paiement.

Avec AFP