DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bulgarie: un déferlement de colère et des relents de racisme

Vous lisez:

Bulgarie: un déferlement de colère et des relents de racisme

Taille du texte Aa Aa

Un déferlement de colère contre l’injustice et la corruption mais aussi des relents de racisme envers les roms. En Bulgarie, des manifestations et des affrontements se sont multipliés ces derniers jours dans plusieurs villes du pays. C’est la mort d’un jeune de 19 ans renversé par un minibus conduit par un proche de Kiril Rachkov, surnommé “le tsar gitan” qui a mis le feu aux poudres, vendredi soir. Son décès a eu lieu dans le village de Katunitsa.

Les villageois accusent Kiril Rachkov de racket et de harcèlement. Ils reprochent aux autorités de ne rien faire à son encontre en raison de protections dont il bénéficierait dans les hautes sphères du pouvoir. Kiril Rachkov a fondé en 1998 un parti visant à faciliter l’entrée des Roms dans la vie politique et économique de la Bulgarie.

Lundi soir, une centaine de manifestants ont été arrêtés dans plusieurs villes. A Sofia, des partisans du mouvement d’extrême droite Ataka réclamaient le retour de la peine de mort.

Avec AFP et Reuters