DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Mademoiselle ? - Oui, cher damoiseau ?"

Vous lisez:

"Mademoiselle ? - Oui, cher damoiseau ?"

Taille du texte Aa Aa

Cachez cette mademoiselle que je ne saurais voir. Les associations féministes Osez le féminisme et Les Chiennes de Garde s’attaquent à la case “Mademoiselle” des documents administratifs et autres bons de commande. D’après elles, le terme “Mademoiselle” est trop inquisiteur et surtout le fait de devoir choisir entre “Mademoiselle” et “Madame” serait sexiste. Jusqu‘à preuve du contraire, les hommes n’ont, eux, pas à choisir entre “Monsieur” et “Damoiseau “pour se définir civilement. Surtout, elles rappellent que ce choix est illégal. Elles citent nombre de lois et questions portées au Sénat qui rappellent que toute femme est en droit de se faire appeler Madame qu’elle soit mariée ou non, majeure ou non et ce quasiment depuis 1794.

Pour défendre leur cause, elles sortent le grand jeu du web. Un site dédié, "Madame ou Madame", a été lancé à 12h ce mardi. Le site, très didactique, expose des faits bien sûr ainsi que des témoignages issus du site viedemeuf.fr lancé par Osez le féminisme. Il propose aussi tout un arsenal pour mesdemoiselles… ou mesdames énervées : un quizz à partager, des badges à commander, une affiche à télécharger, une vidéo pour en rire mais aussi une lettre pour faire valoir ses droits auprès des élus comme des sociétés qui s’obstineraient à vous appeler “Mademoiselle”.

La page Facebook de la campagne “Mademoiselle, la case en trop” montre que la bataille n’est pas gagnée. Messieurs et mesdames s’y crêpent déjà le chignon à coup de commentaires. Pour certains, il était grand temps de s’attaquer à cette injustice civile, pour d’autres des combats bien plus pressants et importants sont à mener en priorité.


Madame Mademoiselle Clown par osez_le_feminisme