DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sopot accueille le Cartoon Forum

Vous lisez:

Sopot accueille le Cartoon Forum

Taille du texte Aa Aa

Quels films d’animation vont bientôt envahir vos écrans ? Réponse en Pologne, à Sopot, nouveau spot de l’industrie européenne de l’animation. La station balnéaire a accueilli le Cartoon Forum, le rassemblement annuel des professionnels du secteur. Objectif pour les artistes et les studios : trouver ici des financements, des producteurs, des diffuseurs.

L’animation, c’est une longue tradition en Pologne. La production nationale est très riche et le pays rafle régulièrement des récompenses dans tous les festivals du monde entier. Pour la petite histoire, il y a déjà 35 ans, la Pologne exportait plus de dessins animés que de films classiques.

Le secteur a mis beaucoup de temps à se relever après la chute du rideau de fer. Aujourd’hui, la Pologne est l’un des leaders européens.

“L’industrie polonaise de l’animation se développe très rapidement”, explique Agnieszka Odorowicz, directrice générale de l’Institut Polonais du Film. “Il y a de plus en plus de projets de films, de plus en plus de produteurs, de studios. A l’heure actuelle, nous créons entre 15 et 20 films par an, pour la télévision ou le cinéma”.

Pour les chaînes de télévision, l’animation c’est bien. Mais le business, c’est mieux. Les diffuseurs achètent moins de dessins animés, moins de fictions. Ils veulent avant tout des publicités en images de synthèse et des produits commerciaux.

“Avant, l’animation était financée par l‘état. Beaucoup d’argent aidait le secteur et la télévision publique a joué un grand rôle pour son développement”, note le producteur Wojtek Wawszczyk. Mais depuis la fin du communisme et particulièrement ces dernières années, les chaînes de télévision investissent de moins en moins dans les programmes. Nous espérons que cela changera.”

Pour faire face à cette situation, les studios d’animation n’ont pas le choix. Ils doivent diversifier leurs activités et proposer des films à but commercial pour les publicitaires en plus des traditionnels dessins animés.

“Si nous parvenons à vendre des films d’animation à caractère publicitaire, alors nous pouvons utiliser nos bénéfices pour investir dans des projets de fictions ou de dessins animés auxquels nous croyons”, analyse le producteur Jaroslaw Sawko.

Pour les studios polonais, la solution c’est aussi l’exportation. Le Cartoon Forum leur donne l’opportunité de présenter en 20 minutes leurs projets aux acheteurs de programmes venus de l‘étranger. Une fenêtre sur l’extérieur à ne pas rater pour les créateurs.

“Nous avons des retours très positifs et on espère créer de nouveaux marchés, de nouvelles opportunités”, se félicite le producteur Wlodzimierz Matuszewski.

Depuis sa création il y a 20 ans, le Cartoon Forum a permis la production de 470 séries d’animation. Budget total : 1 milliard 600 millions d’euros, grâce au soutien du programme européen MEDIA.

Cette année la France a confirmé sa place de leader européen du secteur. Dans le top 20 des projets présentés à Sopot, on trouve ainsi 15 projets tricolores.

Les studios se tournent aussi vers le futur et doivent anticiper les changements technologiques. On est bien loin des stylos, des feutres et des pinceaux d’antan : l’avenir c’est la 3D stéréoscopique.

“Notre série sera livrée dans 2 ans et dans 2 ans il y aura beaucoup d‘écrans stéréoscopiques dans les maisons, pour les jeux vidéo, pour la télévision et on pense il y a un vrai futur pour la télévision stéréoscopique”, explique le produteur français Roch Lener.

Cette année c’est le projet “Oscar et Hoo” qui a suscité le plus d’intérêt. Alors préparez-vous à voir débarquer prochainement sur vos écrans le petit blondinet et son nuage blanc.