DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les missions et les moyens financiers du FESF

Vous lisez:

Les missions et les moyens financiers du FESF

Taille du texte Aa Aa

Les nouvelles missions du Fonds européen de stabilité financière, auxquelles le bundestag a donné son feu vert sont de deux sortes. Primo, le FESF pourra racheter de la dette souveraine comme le fait la BCE à contrecoeur depuis un an et demi ce qui a permis de limiter la hausse des rendements exigés par les emprunteurs. Deuxièmement le Fonds pourra recapitaliser les banques de la zone euro en difficulté. Ce n’est pas anodin au moment oú de nombreuses questions se posent sur leur capacité à faire face à un éventuel défaut de la Grèce.

L’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne sont les principaux contributeurs à la force de frappe de 440 milliards d’euros dont sera doté le Fonds.

“Le mieux serait d’avoir un Fonds richement doté. Plus le fonds sera doté, meilleur ce sera, affirme notre analyste Jan Randolph de IHS Global Insight. Il donnera l’assurance qu’il peut soutenir le système bancaire européen”.

Le Fonds aura-t-il suffisamment d’argent pour faire face à ses nouvelles missions ? En attendant sa ratification par tous les membres de la zone euro, les experts réfléchissent à un effet de levier : un démultiplicateur qui permettrait au FESF de prêter beaucoup plus que les 440 milliards d’euros dont il dispose.