DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne approuve le renforcement du fonds de secours européen

Vous lisez:

L'Allemagne approuve le renforcement du fonds de secours européen

Taille du texte Aa Aa

C’est un double signal qui a été envoyé en pleine crise de la dette en zone euro.

Tout d’abord, le parlement allemand a donné hier son feu vert sans ambiguïté au fonds de secours européen. De bonne augure pour la Grèce alors que le FESF maintient déjà le Portugal et l’Irlande sous perfusion.

Première économie de la zone euro, l’Allemagne est aussi la première contributrice avec plus de 200 milliards d’euros de garanties.

Pour l’ancien ministre social-démocrate des finances, Peer Steinbrück, ce vote est un gage de solidarité envers Athènes : “Ce sont 330 milliard d’euros que doivent épargner les Grecs et pour cela, je serais reconnaissant de voir un peu plus de respect pour ces efforts. Car je ne veut pas m’imaginer ce qui se passerait ici sur la place si un gouvernement allemand aurait proposé à l’opinion publique allemande la même potion amère”.

Confrontés depuis des mois à une sévère cure d’austérité, les grecs sont exsangues.

Ils ont manifesté hier pour dénoncer le retour dans le pays de la troïka Union Européenne-FMI-Banque Centrale Européenne. Les inspecteurs internationaux discutent avec les autorités grecques en vue de boucler le budget 2012.

De leur verdict dépend le versement vital pour le pays d’une nouvelle tranche de 8 milliards d’euros.

En attendant, le gouvernement grec a pris de nouvelles mesures drastiques et très impopulaires comme la mise en place d’une nouvelle taxe immobilière, des baisses de salaires et des retraites et la mise en chômage partiel de 30 000 fonctionnaires.