DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens mettent le président ukrainien sous pression dans l'affaire Timochenko

Vous lisez:

Les Européens mettent le président ukrainien sous pression dans l'affaire Timochenko

Taille du texte Aa Aa

Alors que le procès de l’ex-Premier ministre ukrainienne a été ajourné au 11 octobre, son cas suscite une vive inquiétude de la part des Vingt-Sept. Ils l’ont dit au chef de l’Etat ukrainien lors d’un sommet hier à Varsovie.

L’accusation a requis 7 ans de prison contre Ioulia Timochenko. Elle lui reproche un abus de pouvoir lors de la signature d’un contrat gazier entre Kiev et Moscou. Elle se dit victime d’un procès politique orchestré par le président Ianoukovicth qu’il l’a battu de peu à la présidentielle de février 2010.

Ce dernier réfute toute intervention et affirme que la justice de son pays est indépendante. Il a refusé de commenter l’affaire.

L’ajournement du procès Timochenko apparaît toutefois comme une tentative de gagner du temps alors que les Européens souhaitent son retour sur la scène politique dans un souci de pluralisme.

C’est également ce que veulent ces manifestants qui dénoncent la mainmise d’un clan sur l’Ukraine.