DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Proche-Orient : "Il n'y a pas d'alternative aux négociations", dit le secrétaire américain à la Défense


Israël

Proche-Orient : "Il n'y a pas d'alternative aux négociations", dit le secrétaire américain à la Défense

De passage à Tel Aviv, le Secrétaire américain à la Défense a exhorté Israéliens et Palestiniens à revenir à la table des négociations.

Leon Panetta s’est entretenu avec son homologue israélien Ehud Barak, et doit rencontrer

séparément le Premier ministre, Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Panetta a également appelé Israël à se rapprocher de l’Egypte et de la Turquie sous peine de se voir isoler au Moyen-Orient.

“Je veux souligner qu’il y a un besoin et une possibilité d’actes forts de la part des deux parties pour avancer vers une solution négociée à deux Etats. Il n’y a pas d’alternative aux négociations”.

Mais l’incendie d’une mosquée dans un village bédouin en Galilée dans le nord d’Israël a provoqué un important regain de tension sur le terrain. D’autant plus que les incidents, parfois tragiques, ne cessent de se multiplier.

“En brûlant la mosquée, ils ont franchi une ligne rouge. Et l’Etat hébreu et tous les israéliens doivent comprendre qu’ils vont payer les conséquences de ce qui s’est passé ici”, menace un homme en colère.

L‘édifice religieux a été gravement endommagé. Les incendiaires ont inscrit des slogans vengeurs sur les murs. Ils s’agirait de représailles, après la mort d’un colon et de son enfant de 18 mois dans un accident de voiture provoqué par des jets de pierres lors d’une manifestation palestinienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Côte d'Ivoire: la CPI autorise une enquête sur la récente guerre civile