DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La patronne d'un pub anglais fait trembler le marchés des droits télé

Vous lisez:

La patronne d'un pub anglais fait trembler le marchés des droits télé

Taille du texte Aa Aa

L’affaire pourrait bouleverser le marché des droits télé du football en Europe.

La propriétaire d’un pub de Southsea dans le Sud de l’Angleterre avait été condamnée à près de 10 000 euros d’amende, car elle diffusait les matchs de Premier League dans son établissement au moyen d’un décodeur grec, bien moins cher que celui du diffuseur exclusif en Angleterre, le groupe Sky.

Elle a porté l’affaire devant la cour européenne de justice, et elle a obtenu gain de cause.

“La signature d’un contrat d’exclusivité entre le détenteur de la propriété intellectuelle et le diffuseur constitue une atteinte à la concurrence, prohibée par le droit européen”, a déclaré le Président de la Cour.

En fait, la Cour a estimé que l’exclusivité territoriale de retransmission etait contraire à la libre circulation des services. Pour la propriétaire du pub, c’est aussi une question de libertés individuelles. “Pour moi”, explique Karen Murphy, “c’est juste une grosse boîte qui essaye de me dire ce que j’ai le droit de faire ou non. Ce n’est pas juste. Ce n’est pas légal. Ce n’est pas bien. C’est pour ça que je me suis battue.”

Karen Murphy s’est dite “soulagée” de la décision de la Cour de justice Européenne. L’affaire doit maintenant retourner devant la Haute Cour de justice britannique.