DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Métro du vin, arrêt coteau du Lyonnais

Vous lisez:

Métro du vin, arrêt coteau du Lyonnais

Taille du texte Aa Aa

Alors que les vendanges touchent à leur fin et que les amateurs pourront bientôt goûter aux vins nouveaux, l’architecte américain David Gissen, s’est penché sur la carte des vins en France. Rien de bien nouveau me direz-vous. Sauf peut-être le fait qu’il s’agit d’un américain parlant de vins français – en bon anti-américanistes primaires que nous sommes, nous certains français – ou alors qu’il s’agit d’un architecte… En fait, la réponse tient surtout du deuxième. Sa carte est particulièrement originale car elle représente les territoires viticoles français sous la forme d’une carte de métro. L’architecte explique, dans une longue interview passionnante [en anglais], s’être inspiré des principes qu’Harry Beck, dessinateur industriel, avait appliqué pour réaliser le plan du métro de Londres. Abandonnant le côté réaliste des cartes traditionnelles, David Gissen a donc privilégié la représentation des relations entre les terroirs. Il explique ainsi que l’une des choses qu’il a appris en créant cette carte était « la centralité absolue des rivières qui étaient les chemins utilisés par les Grecs et les Romains lors de leurs conquêtes et le long desquels ils plantaient des vignes. ». Autre concept central de sa carte : remettre de l’urbanité dans le monde du vin. Contrairement à la bière, l’imagerie du vin est essentiellement bucolique, explique-t-il, alors même que de plus en plus de personnes découvrent le vin en ville, dans les restaurants ou les boutiques. Rien de bien étonnant lorsque l’on sait que cet architecte travaille essentiellement sur la relation entre architecture de la ville et nature depuis des années.

Sa carte est en vente sur le site de son éditeur ou sur des sites de ventes en ligne, comme par exemple amazon.
Vous pouvez aussi suivre ses notes d’amateur de vin sur une carte Google plus traditionnelle.