DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aviation : l'Europe cherche l'équilibre entre sécurité et ménagement des libertés civiles

Vous lisez:

Aviation : l'Europe cherche l'équilibre entre sécurité et ménagement des libertés civiles

Taille du texte Aa Aa

Corollaire de la mondialisation, nous sommes de plus en plus nombreux à prendre l’avion. L’Union européenne a renforcé les mesures de sécurité pour prévenir les actes de sabotage et le terrorisme. Un dispositif qui était au coeur d’une réunion d’experts à Bruxelles. Parmi les mesures en place, l’introduction progressive des scanners corporels dans les aéroports, qui soulève immanquablement des questions éthiques :

“Est-ce qu’ils montrent les corps dénudés etc ? Il semble que la nouvelle génération de scanners corporels soit sans danger pour la santé, efficace et respecte l’intimité de chacun” , assure le Monsieur anti-terrorisme de l’Union, Gilles de Kerchove.

Autre contrainte, l’interdiction des liquides à bord au-delà de 100 millilitres. Le Parlement européen espère assouplir les règles d’ici 2013.

“Vous pourriez laisser les liquides dans votre sac. Ils passeraient au contrôle et la technologie pourrait dire si c’est un liquide anodin ou un liquide qui peut être utilisé pour produire des bombes”, explique Matthias Ruete, de la direction générale pour la mobilité et le transport à la Commission européenne.

Pour Zbignew Maczka, vice-président du bureau de l’aviation civile polonaise, alléger les contraintes est aussi l’objectif mais la sécurité doit primer :

“La plupart des mesures sont déplaisantes et agaçantes. Ce n’est pas facile à vivre pour les passagers. Mais le nombre de passagers ne cesse de s’accroître.”

Présidant actuellement l’Union européenne, la Pologne souhaite ménager les libertés individuelles tout en maintenant le niveau de sécurité. Elle devra le faire en collaboration avec le Parlement européen, qui a voix au chapitre.