Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • France : la comédienne et humoriste Sylvie Joly est morte, c’est ce qu’a annoncé son mari ce vendredi.
  • Hongrie : des centaines de migrants quittent la gare centrale de Budapest. Ils ont décidé d’entamer une marche à pied en direction de la frontière avec l’Autriche.
  • Hongrie : 300 migrants se sont évadés d’un camp de premier accueil à Röszke près de la frontière serbe, indique la police hongroise; le poste frontière a été fermé.
  • Grèce : des heurts ont éclaté entre environ 200 migrants et la police sur l‘île de Lesbos. Les migrants ont lancé des pierres, les forces de sécurité des gaz lacrymogènes.
  • Syrie : Aylan, le petit migrant noyé en Turquie, son frère et sa mère ont été enterrés dans leur ville de Kobané.
  • Syrie : le groupe armé Etat islamique continue de détruire Palmyre. Les islamistes ont fait exploser trois tours funéraires, selon la direction des Antiquités.
Facebook Twitter Google+ Reddit

L’avis de grand froid sur le secteur bancaire européen s’est renforcé vendredi avec la dégradation par l’agence de notation Moody’s de la note de douze banques britanniques dont les deux grandes banques nationalisées RBS et Lloyds Banking Group qui avaient été renflouées par l’Etat britannique lors de la crise 2008/2009. Le communiqué de Moody’s parle d’une baisse de la probabilité d’un soutien financier du gouvernement britannique en cas de besoin.

“Buckingham Palace a plus de chance de s‘écrouler que le gouvernement britannique de laisser aller Lloyds et RBS dans le mur : cette décision est stupide, affirme David Buik, analyste chez BGC Partners”.

Les dégradations de Moody’s vendredi touchent également neuf banques portugaises en raison d’un risque accru pesant sur leurs actifs affirme l’agence Moody’s. Conséquence immédiate : le rendement des obligations portugaises s’est tendu encore un peu plus.

Enfin Standard & Poor’s a abaissé la note de Dexia tout en la laissant dans la catégorie “investissement” en dépit des graves difficultés traversées par le groupe bancaire franco-belge.

Plus d'actualités sur :