DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les indignés américains ne baissent pas les bras

Vous lisez:

Les indignés américains ne baissent pas les bras

Taille du texte Aa Aa

Le parc Zucotti à New York ne désemplit pas. Ayant débuté mi-septembre pour dénoncer le monde la finance, le mouvement “Occupy Wall Street” s’est étendu à l’ensemble des grandes villes du pays: Boston, Philadelphie, Los Angeles et même Washington.

Si un haut responsable du parti républicain parle de voyous, l’opinion publique semble être plutôt favorable au mouvement:

“C’est le chaos et personne ne sait exactement quoi faire, mais ces jeunes posent les bonnes questions.” estime cette Américaine.

A Chicago également, le discours des manifestants est le même. Tous évoquent des conditions de vie de plus en plus difficiles:

“On ne mange pas souvent à l’extérieur.” dit cette jeune femme. “On se passe du câble par exemple. On prend beaucoup les transports en commun. On ne vit pas au-dessus de nos moyens, mais parfois ça devient vraiment dur.” conclue-t-elle.

Les autorités dénoncent les conséquences économiques de la mobilisation. La plus grosse manifestation a rassemblé 5000 personnes mercredi à New York.