DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nobel : que la paix soit avec les femmes

Vous lisez:

Nobel : que la paix soit avec les femmes

Taille du texte Aa Aa

Trois femmes engagées, trois personnalités d’exception, pour se partager le prix Nobel de la Paix : Ellen Johnson Sirleaf qui a ramené la paix au Libéria en tant que présidente, Leymah Gbowee, la militante qui a aussi contribué à mettre fin aux guerres civiles au Libéria, et puis la journaliste yéménite Tawakkul Karman, pour son combat pour la démocratie.

Qautre jours avant une nouvelle présidentielle au Libéria, certains Libériens critiquent ce choix et reprochent à leur présidente de ne pas avoir suffisamment oeuvré en faveur de la réconciliation nationale. A Monrovia la distinction décernée à Leymah Gbowee est en revanche applaudie.

“Avec ou sans le prix j’aurai continué, explique Leymah Gbowee. Cela me redonne donc de l‘énergie, et une plateforme plus large pour m’exprimer. C’est une opportunité énorme que je vais rentabiliser au maximum, pour porter la voix des femmes.”

Pour la première fois , le Nobel a été décerné à une femme arabe. La journaliste et militante d’opposition yéménite Tawakkol Karman : “Ce prix est une preuve de la victoire de la révolution pacifique au Yémen”, dit-elle. “Cette révolution qui jouit de l’admiration et du respect de la communauté internationale.

Tawakkol Karman, actrice des manifestations pacifiques au Yémen, a dédié son prix aux militants du “Printemps arabe”.