DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rajoy critique les socialistes espagnols mais ne propose rien pour l'instant

Vous lisez:

Rajoy critique les socialistes espagnols mais ne propose rien pour l'instant

Taille du texte Aa Aa

A un mois et demi des législatives anticipées, les partis politiques ibériques s’organisent.

Le Parti Populaire, l’opposition de droite grande favorite du scrutin a promis de l’austérité pour sortir le pays de l’ornière.

Son leader Mariano Rajoy avait même convoqué l’ancien Premier ministre Aznar pour s’inscrire dans son sillage et revenir au pouvoir après 7 ans de purgatoire.

“Oui, l’Espagne a besoin d’un autre premier ministre et d’un autre gouvernement, un gouvernement qui soit soutenu par les Espagnols avec un mandat clair: en finir avec la crise”.

En difficulté dans les sondages, le chef du gouvernement socialiste José Luis Zapatero a jeté l‘éponge pour un troisième mandat et laissé le champ libre à son numéro 2 Alfredo Perez Rubalcaba. Ce dernier a ironisé sur le manque d’expérience de Rajoy, incapable selon lui de gouverner par temps de crise.

Au coeur de la bataille électorale, le chômage record qui fait des ravages. Plus de 20% de la population active est sans emploi et la lutte contre les déficits. L’agence Fitch a encore dégradé la note de Madrid ouvrant la voie à une hausse des taux pour emprunter qui va fragiliser une économie qui n’en a vraiment pas besoin.