DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrte : l'Onu supplie d'éviter les actes de revanche

Vous lisez:

Syrte : l'Onu supplie d'éviter les actes de revanche

Taille du texte Aa Aa

“La fin de la guerre est très proche”, assurent les nouvelles autorités libyennes, alors que de violents combats dans Syrte font rage, rue par rue.

La “grosse opération” lancée hier par les forces du nouveau pouvoir libyen ne leur a pas encore permis de venir à bout de la résistance des partisans de Kadhafi. Mais d’ores et déjà cet envoyé spécial de l’Onu met en garde : il faut qu‘à la fin des combats soient respectés les objectifs que s’est fixés le nouveau régime, c’est à dire qu’il n’y ait pas d’actes de revanche. L’envoyé spécial, Ian Martin, se dit aussi inquiet pour la situation des civils.

Des civils qui continuent de fuir la ville assiégée depuis maintenant quatre semaines.

Si hier matin , des centaines de combattants du CNT sont entrés dans Syrte, la plupart ont reculé sous le feu des roquettes et des tireurs embusqués.

A Bani Walid, des discussions ont lieu avec les tribus locales, pour négocier une prise de la ville sans combat. Pas sûr qu’il y ait un accord.