DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Primiaire socialiste: les électeurs de gauche plus que jamais courtisés

Vous lisez:

Primiaire socialiste: les électeurs de gauche plus que jamais courtisés

Taille du texte Aa Aa

Le face-à-face socialiste François Hollande, Martine Aubry s’annonce serré. Rendez-vous est donné dimanche prochain aux deux millions et demi d‘électeurs de gauche qui se sont prononcés hier.

L’issue est incertaine, l‘électorat socialiste étant connu pour sa volatilité. Cette semaine de campagne et le débat télévisé prévu mercredi soir entre les deux candidats seront sans doute décisifs pour désigner le socialiste de la présidentielle de 2012.

Hier soir François Hollande déclarait:

“Faites en sorte que je puisse être, au soir du second tour, dans une semaine, le candidat qui va permettre à la France de retrouver confiance en elle, confiance aussi en son avenir. Je suis le candidat du changement.”

François Hollande et Martine Aubry se présentent tous deux comme le candidat du changement.

Pour l’heure, François Hollande dispose d’une bonne avance. Mais l’un comme l’autre vont devoir aller chercher les voix d’Arnaud Montebourg et de Ségolène Royal, la déçue de ces primaires.

Martine Aubry, secrétaire du PS, bénéficie d’une expérience politique plus grande que François Hollande qui n’a jamais exercé de fonction ministérielle. Hier soir, elle s’est montrée offensive:

“Au second tour, je porterai ce changement de fond et sur cette base en rassemblant tous ceux qui veulent véritablement changer notre pays, et je crois être bien placée pour ce rassemblement, je battrai Monsieur Sarkozy.”

Arnaud Montebourg, arrivé en troisième position de ces primaires, devrait se prononcer aujourd’hui en faveur d’un des deux candidats. Avec ces 17% de voix, il a créé la surprise et prouvé que la démondialisation et la moralisation de la vie politique mobilisaient une partie des Français.

Dans son camp, certains penchent pour François Hollande, d’autres pour Martine Aubry.