DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Finale avant l'heure pour l'hémisphère Nord


Sport

Finale avant l'heure pour l'hémisphère Nord

Miraculés pour certains, le XV de France prépare sereinement mais sûrement sa cinquième demi-finale de coupe du monde consécutive, samedi face au Pays de Galles.

Physiquement en forme ascendante, les hommes de Marc Liévremont s’attendent à un énorme duel, encore un cran au-dessus du quart contre l’Angleterre.

Surtout, le sélectionneur français se méfie énormément du XV du poireau:

“Depuis trois ans, nous venons de battre trois fois le Pays de Galles. Partir de ce constat, ce serait déjà commencer à perdre. Il va falloir trouver une grosse mobilisation par rapport à cette équipe galloise qui, je l’ai déjà dit, est particulièrement impressionnante depuis le début de la compétition”.

Malgré une défense de fer et quelques belles batailles livrées au premier tour, les Gallois refusent le statut de favori évoqué par leur adversaire. L’histoire récente l’a prouvé, la France est supérieure, les Gallois sont et resteront des outsiders samedi prochain

On a entendu leur sélectionneur dire qu’ils devaient se remobiliser pour réussir un deuxième exploit, commente Shaun Edwards, adjoint de Warren Gatland, mais si vous prenez les 5-6 derniers 6 Nations, vous verrez que la France en a remporté le plus.

L’expérience des rescapés français contre l’insouciance de la jeunesse galloise, voilà de biens alléchants ingrédients pour une demi-finale de coupe du monde, ce sera samedi à l’Eden Park d’Auckland.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

L'Europe du football en ébullition