DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie sous pression de l'UE pour reprendre le dialogue avec le Kosovo

Vous lisez:

La Serbie sous pression de l'UE pour reprendre le dialogue avec le Kosovo

Taille du texte Aa Aa

La Serbie est tout près d’accéder au statut de candidat officiel à l’Union européenne. La Comission a émis une recommandation en ce sens, sous réserve que Belgrade relance le dialogue avec le Kosovo. Le président serbe Boris Tadic s’est dit “fier” de cette nouvelle, même si le pays aurait préferé obtenir une date pour débuter les négociations d’adhésion.

Avant cela, il faudra encore progresser pour régler les différends avec le Kosovo a souligné le commissaire à l‘élargissement, Stefan Füle. “Il est très clair que l’Union européenne n’entend pas importer de problèmes, et donc le processus de normalisation entre Belgrade et le Kosovo doit se terminer durant la période des négociations d’adhésion”.

En plein regain de tension avec son ancienne province, Belgrade doit aussi composer avec la frange la plus nationaliste de sa population.

“Je n’ai pas confiance en l’Union européenne”, dit cet homme, “ils vont continuer à nous laisser sur la liste noire, surtout à cause du Kosovo”.

“C’est une bonne nouvelle”, réagit cette autre habitante de Belgrade, “mais la vraie question c’est : est-ce qu’on va un jour adhérer ? Ils réclament toujours quelquechose”.

La Serbie dispose à présent de deux mois pour parvenir à relancer les pourparlers avec son voisin kosovar. Les 27 doivent se prononcer en décembre pour l’attribution définitive du statut de candidat.