DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington hausse le ton contre Téhéran

Vous lisez:

Washington hausse le ton contre Téhéran

Taille du texte Aa Aa

Il est le principal suspect de la tentative présumée d’assassinat contre l’ambassadeur saoudien aux États-Unis. Manssor Arbabsiar a été déféré mardi devant un tribunal fédéral et incarcéré. Jouissant de la double nationalité américaine et iranienne, Washington le soupçonne d’avoir été commandité par les brigades Al Qods, le corps d‘élite de la république islamique d’Iran.

Pour le vice-président américain Joe Biden, l’Iran va devoir rendre des comptes.

“Les conséquences pour l’Iran vont être graves, parce qu’ils ont non pas seulement pris la décision de faire assassiner quelqu’un, ils ont aussi porté atteinte au fonctionnement même des relations entre les nations. Il est extrêmement important que les pays s’unissent pour continuer à les isoler et à punir leur comportement.”

Les autorités saoudiennes, qui entretiennent des relations de plus en plus difficiles avec l’Iran, se contentent pour le moment de condamner les faits sans nommer directement Téhéran.

Saeed Laylaz, analyste iranien, redoute une escalade.

“A mon avis, cela risque d’aggraver les relations déjà très conflictuelles entre les Etats-Unis et l’Iran. Bien avant la révélation de cette affaire, j’entrevoyais la possibilité d’une confrontation militaire pour 2012.”

Isolé sur le plan international, Téhéran prend en tout cas ces condamnations très au sérieux. L’Iran redoute les suites probables données à cette affaire, mettant en garde les autorités américaines contre toute velléité de confrontation.