DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aide à la Grèce: le secteur privé à la rescousse

Vous lisez:

Aide à la Grèce: le secteur privé à la rescousse

Taille du texte Aa Aa

Les négociations sur la réduction de la dette grecque battent leur plein. Le Premier ministre grec George Papandréou rencontrait ce matin le président de l’UE, Herman Von Rompuy. Ce soir, ce sera au tour du président de la zone euro.

Concernant le deuxième plan de sauvetage de la Grèce d’un montant de 109 milliards d’euros, nous avons interrogé le commissaire européen chargé de l‘économie, Olli Rehn. Il estime, que compte tenu de l’aggravation de la récession, la contribution du secteur privé devrait être revue à la hausse.

“Il est important que le secteur privé assume sa part du fardeau, comme le secteur publique, comme les contribuables portent une part du fardeau en terme de prêts et de garanties pour la Grèce. Il y aura des révisions techniques concernant l’accord de juillet, on en discutera entre États membres dans les 10 prochains jours.”

Ce matin, la France estime notamment que les banques créancières de la Grèce devront probablement effacer plus de dette que prévu.

En Grèce, la population est prise à la gorge et la mobilisation syndicale gagne du terrain: musées fermés, transport paralysés. Pas de manifestation mais une grève générale en vue le 19 octobre.

Le lendemain, le gouvernement a l’intention de faire voter sa nouvelle loi d’austérité, à temps pour le sommet européen.