DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le circulation et le commerce des armes à feu dans le collimateur de l'Ue

Vous lisez:

Le circulation et le commerce des armes à feu dans le collimateur de l'Ue

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen veut réglementer le commerce à l’extérieur de l’Union européenne des armes à feu à usage civile. Concrètement, toute sortie d’armes du continent européen devra être inscrite sur une liste et autorisée par le pays destinataire et les pays de transit. Pour le rapporteur du texte au Parlement européen, c’est une façon de répondre à la tuerie qui a eu lieu en Norvège.

L’eurodéputé italien Salvatore Iacolino (Groupe PPE) explique : “Ce qui s’est passé en Norvège ne doit plus se reproduire : avec ces mesures, nous garantissons la simplification des procédures, le respect des standards de sécurité pour les citoyens et le volume commercialisé par les entreprises du secteur”

Anders Breivik qui a tué 69 personnes sur la petite île d’Utoha avait lui acquis ses armes de façon légale via sa carte de membre dans un club de tir. Comme lui en Norvège 500 000 détenteurs d’armes ne sont soumis à aucun contrôle.

Selon Johan Svalby, représentant de l’association européenne des chasseurs, FACE, le vote du Parlement européen ne va rien changer : “On n’aurait jamais pu prévoir qu’une personne comme Anders Breivik utiliserait du fertilisant agricole ou que quelqu’un utiliserait un couteau de cuisine pour commettre un crime. Cela serait très difficile à prévoir. Mais je pense que le cadre juridique actuel, s’il est correctement renforcé, est la meilleure protection que l’on pourrait avoir”, a-t-il déclaré.

L’Union européenne reste actuellement l’un des plus grands producteurs et l’un des plus grands exportateurs d’armes à feu dans le monde.