DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi pense avoir encore le soutien du Parlement italien

Vous lisez:

Berlusconi pense avoir encore le soutien du Parlement italien

Taille du texte Aa Aa

En Italie, y a-t-il aujourd’hui une alternative à Silvio Berlusconi ? L’opposition assure que oui, et elle entend le manifester ce vendredi lors du vote de confiance au Parlement.

Le chef du gouvernement, lui, se dit serein. C’est la 51ème fois qu’il doit affronter un tel vote depuis son accession au pouvoir. Selon lui, la chute de sa coalition serait catastrophique pour l‘économie italienne. Il l’a dit dans un discours ce jeudi dans un hémicycle déserté par les députés de l’opposition. “Les institutions se protègent elles-mêmes avec sérieux et responsabilité, évitant ainsi que le pays ne perde son temps”, a lancé Silvio Berlusconi avant d’inviter les députés à voter la confiance au gouvernement.

Ce discours visait à resserrer les rangs d’une majorité en proie aux dissensions. En toile de fond, il y a les inquiétudes des investisseurs quant aux perspectives économiques italiennes, ainsi que le mécontentement d’une partie croissante de la population. Un argument utilisée par l’opposition, à l’instar d’Antonio Di Pietro, leader du mouvement L’Italie des valeurs. “Nous sommes à la veille d’une révolte sociale”, affirme-t-il en prenant pour preuve les manifestations. “Avant que cela ne dégénère, ajoute-t-il, il faut faire preuve de responsabilité; et il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard”.

Silvio Berlusconi est au plus bas dans les sondages, avec une côte de popularité à moins de 25%. Ses opposants réclament sa démission et appelent à la tenue d‘élections anticipées. Les prochaines législatives sont normalement prévues en 2013.