DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emma Bonino : "aucune institution est stable" en Italie

Vous lisez:

Emma Bonino : "aucune institution est stable" en Italie

Taille du texte Aa Aa

Ancienne commissaire européenne et aujourd’hui vice-présidente du Sénat italien, Emma Bonino a réagi au vote de confiance accordé au gouvernement de Silvio Berlusconi. L’occasion pour cette femme politique de gauche de souligner un dysfonctionnement des institutions italiennes et de s’en prendre à la gestion de la crise par la coalition au pouvoir :

“Le parlement est un parlement composé de personnes qui ont été nommées par les secrétaires des partis, et qui n’ont donc pas d’autonomie. C’est pour cette raison que les citoyens ont conscience qu’un départ du pouvoir de Berlusconi est nécessaire mais pas suffisant. La situation dans laquelle nous nous trouvons fait qu’aucune institution est stable. Le parlement est composé de personnes qui ont été nommées, qui à leur tour nomment la Cour Constitutionelle, qui elle-même nomme les autorités garantes des institutions. Il y a donc un système qui s’est grippé au cours des 30 dernières années. (…) La crise a été très mal gérée parce qu’au cours des deux dernières années le gouvernement Berlusconi l’a d’abord niée en affirmant qu’il s’agissait d’une “crise d’optimisme”. Ensuite il l’a sous-évaluée et en fin de compte il a dû baisser les bras au bout de deux ans dans un pays dont la dette publique représente 120% du PIB, un pays qui de toute évidence ne rassure pas les marchés.”