DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Indignés : le gouvernement italien montré du doigt pour ne pas avoir su prévenir la violence


Italie

Indignés : le gouvernement italien montré du doigt pour ne pas avoir su prévenir la violence

Les Carabiniers ont mené une vaste opération ce lundi à travers toute l’Italie pour mettre la main sur les responsables des violences en marge de la manifestation des Indignés samedi.

Certains accusent le gouvernement d’avoir sous-estimé la capacité de nuisance des Black Blocs. Rome a connu ses pires violences depuis des années, avec de véritables scènes de guérilla urbaine. Les dégâts sont estimés à un million d’euros.

“J’ai demandé à ce que les images soient soigneusement étudiées” se défend le ministre de l’Intérieur, “afin que ces criminels soient arrêtés et payent pour ce qu’ils ont fait”.

L’opinion publique italienne a été particulièrement choquée par le saccage d’une église et la destruction d’une statue de la Vierge.

A tel point, que les manifestants qui ont assisté à la scène s’en sont pris à leur tour aux anarchistes cagoulés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

François Hollande, la longue patience