DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La méthode du Hamas risque d'apparaître comme la "bonne"

Vous lisez:

La méthode du Hamas risque d'apparaître comme la "bonne"

Taille du texte Aa Aa

L‘échange historique de prisonniers entre Israël et le Hamas risque de conforter le mouvement islamiste dans son radicalisme. L’enlèvement de Gilad Shalit a finalement payé: le Hamas récupère des prisonniers palestiniens dont beaucoup ont du sang sur les mains.

La stratégie diplomatique de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas s’en trouve au contraire affaiblie. L’actuel gouvernement israélien persiste dans son dédain, et les Etats-Unis ne facilitent guère la tâche du président palestinien, en s’opposant à sa demande d’adhésion à l’ONU.

En annonçant un nouveau projet de construction de 2.600 logements à Jérusalem-Est, Israël a même enfoncé le clou. “Cette annonce israélienne, réagit un porte-parole de l’Autorité palestinienne, montre avec plus de clarté comment l’Etat hébreu persiste à défier la communauté internationale et le Quartette pour le Proche-Orient. Ces derniers estiment que l’arrêt de toute colonisation est une condition à la relance des négociations”.

Du coup, les négociations prévues par le Quartette le 26 octobre auront lieu séparément, avec Israël d’un côté, avec l’Autorité palestinienne de l’autre.