DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : ironie à l'anglaise

Vous lisez:

Zone euro : ironie à l'anglaise

Taille du texte Aa Aa

Un prix pour récompenser les économistes qui trouveraient le meilleur plan pour les économies contraintes de sortir de la zone euro : c’est ce que propose un des plus jeunes membres de la chambre des Lords britannique. Simon Wolfson, baron d’Aspley Guise et patron de l’enseigne de vêtement Next, lance le Wolfson Economics Prize 2012 doté de près de 300.000 euros qui doit récompenser l‘économiste qui trouvera le meilleur mode d’emploi pour un pays contraint d’abandonner la monnaie unique.