DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les différents moyens de recapitaliser les banques européennes qui en ont besoin

Vous lisez:

Les différents moyens de recapitaliser les banques européennes qui en ont besoin

Taille du texte Aa Aa

L’autorité bancaire européenne ne communiquera aucun montant sur les besoins en recapitalisation des banques européennes avant la réunion ou plutôt les réunions – il y en a deux maintenant – entre les dirigeants européens à ce sujet.

Selon certaines sources de presse, l’autorité bancaire européenne aurait évalué les nouveaux besoins de recapitalisatiion des banques entre 80 et 100 milliards. Ce montant tient compte d’une décôte conséquente des obligations d’Etat grecques.

“On doit reconnaître que les banques se sont exposées elles-mêmes à la dette souveraine mais elles n’avaient aucune obligation de faire des réserves de capital pour couvrir une perte éventuelle quand elles ont acheté ces obligations donc il s’agit actuellement d’un jeu entre les gouvernements et l’industrie bancaire et les deux parties doivent trouver un accord”.

Plusieurs solutions sont à l‘étude pour déterminer par quels moyens ces banques seront recapitalisées : soutien public, soutien privé, appel aux marchés, aux actionnaires : Thierry Philipponat secrétaire général de l’association Finance Watch nous les rappelle.

“Il y a plusieurs moyens pour que les banques se recapitalisent, soit il s’agit d’argent public : le fonds européen ou l’Etat : c’est une solution. La deuxième c’est le capital privé. Donc si c’est l’argent public qui vient au secours des banques alors les dirigeants politiques doivent exiger en recours que les banques ne réduisent par leurs prêts aux entreprises et aux particuliers”.

En ce qui concerne la dette grecque, les besoins de recapitalisation des banques européennes les plus exposées seront proportionnels à la décôte négociée de cette dette.