DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président du CNT au chevet des blessés à Benghazi


Libye

Le président du CNT au chevet des blessés à Benghazi

La libération officielle de la Libye sera proclamée dans quelques heures. Avant cette nouvelle étape, le chef du Conseil national de transition, Moustafa Abdel Jalil, s’est rendu au chevet de blessés à Benghazi, là où tout a commencé. Il entendait dissiper les doutes quand aux efforts du nouveau pouvoir à prendre soin de ceux qui ont combattu pour une Libye libre.

Il faudra du temps pour soigner les blessures et pas seulement celles du corps.

Moustafa Abdel Jalil a précisé que “nous sommes en train d’accélérer le processus des soins. Les blessés graves comme les blessés légers veulent être soignés à l‘étranger ce qui est difficile à mettre en place. Il sont en concurrence les uns avec les autres.”

Dans le même temps à Misrata, des centaines de Libyens font la queue devant ce bâtiment. A l’intérieur, étendus sur des matelas, les dépouilles de Mouammar Kadhafi et de son fils Mouatassim. Pour croire à la mort du dictateur, ils ont besoin de voir.

L’ex-dirigeant sera sans doute enterré dans un lieu tenu secret, c’est ce que souhaite le CNT alors que sa famille réclame son corps.

Dans les rues de Misrata, ces statues sont exhibées comme des trophées de guerre; elles viennent toutes de Bab al-Aziziah, le palais de Kadhafi à Tripoli..

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ennahda, entre peur et espoir