DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ces Britanniques qui se sentent mal dans l'Union européenne

Vous lisez:

Ces Britanniques qui se sentent mal dans l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Parmi les pro-référendum, il y a Nikki Sinclaire. Ce député européen indépendant est à l’origine du débat. Sa pétition sur internet a recueilli plus de 120 000 signatures, forçant le parlement britannique à évoquer l’idée d’un référendum :

“Je crois que les gens sont insatisfaits de la relation avec l’UE, dit Nikki, et beaucoup de sondages le prouvent, une forte majorité veut un référendum, une forte majorité veut quitter l’Union.”

“On nous a demandé à l‘époque si on voulait rejoindre le marché commun qui était un accord de commerce commun, dit une dame âgée, rien à voir avec une union politique ou une monnaie commune”

“Nous ne sommes eurosceptiques, scande un jeune homme, nous sommes UE sceptiques. Ça n’a rien a voir avec l’Europe, nous l’aimons mais nous nous sentons trahis par une classe politique qui a égratigné nos droits et bafoué nos libertés.”

“Beaucoup de gens dans ce pays sont eurosceptiques, explique Robert Oulds, directeur de “The Bruges Group”, un cercle de réflexion. Ils ne veulent pas être dirigés par Bruxelles. Beaucoup de nos lois viennent d’institutions qui n’ont pas été élues et ne rendent de comptes à personne.”