DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Libye crée une commission d'enquête sur la mort de Kadhafi

Vous lisez:

La Libye crée une commission d'enquête sur la mort de Kadhafi

Taille du texte Aa Aa

Les nouvelles autorités du CNT entendent ainsi répondre aux requêtes internationales dont celle de l’ONU appuyée par Washington. Les Nations Unies ont demandé toute la lumière sur cet épisode sombre qui s’est joué jeudi dernier à Syrte, là même où le guide libyen avait été capturé vivant.

Ce militaire, commandant de la brigade qui aurait capturé Kadhafi explique sa version des faits : “Nous l’avons mis dans une ambulance. Il saignait à la tête et il y avait aussi du sang sur son abdomen. Ce ne sont pas des endroits précis mais quand on voit les images, on voit clairement du sang sur ses vêtements à la poitrine, vers l’abdomen et il y aussi du sang sur son visage mais il était vivant, je ne peux le nier, il était vivant”.

Kadhafi a-t-il été exécuté sommairement comme l’affirme cet homme qui revendique d’avoir tué le dictateur dans cette vidéo dont nous ne connaissons pas la source et qu’il faut donc prendre avec une infinie précaution. Cet homme “affirme avoir reconnu Kadhafi par sa chevelure. Il lui aurait dit je pourrais être ton père. Des rebelles de Misrata sont venus et ils l’ont placé devant moi. Je lui ai tiré dessus une fois à l’abdomen et une autre à la tête”.

Après l’autopsie pratiqué dimanche, le chef national de médecine légale a déclaré que l’ancien guide “avait été tué par balles”.

Moustafa Abdeljalil, le président du Conseil national de transition affirme lui que Kadhafi a été tué d’une balle dans la tête lors d’un échange de tirs. Il a par ailleurs ordonné lundi que la dépouille du dictateur ne soit plus visible à Misrata. Le sort définitif de sa dépouille, son inhumation et le lieu de sa sépulture ne fait toujours pas l’unanimité au sein du CNT.