DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : la colère monte parmi les rescapés du séisme

Vous lisez:

Turquie : la colère monte parmi les rescapés du séisme

Taille du texte Aa Aa

La colère commence à monter parmi les rescapés du séisme à Ercis dans l’est de la Turquie.

Ce camion apportant des biens de première nécessité, a été litteralement pris d’assaut et pillé.

Le Croissant-Rouge turc fait ce qu’il peut. Près de 13.000 tentes ont été distribuées pour le moment et 12.000 tentes supplémentaires devraient être disponibles.

Mais les autorités turques ignorent quel est le nombre exact d’habitants ayant tout perdu.

Le stade de Ercis a été transformé en camp de réfugiés et l’hôpital de campagne a été installé dans la salle de sport toute proche.

Mais dans cette région les nuits sont glaciales, d’ailleurs la neige pourrait commencer à tomber dans la semaine.

“Les températures descendent très bas pendant la nuit”, témoigne une femme. “Nous avons passé notre nuit à grelotter, personne ne nous a donné de couverture ou un moyen de chauffage. Il n’y a pas de toilettes. Les gens commencent à être malades. C’est très sale ici.”

A Van, comme ici à Ercis, les répliques continuent de faire trembler la terre.

Les équipes de secours continuent de sonder les décombres à la recherche des derniers survivants. En dépit de certains miracles, l’espoir diminue inexorablement.

Le séisme, d’une magnitude de 7,2 a fait plus de 360 morts et 1300 blessés selon les derniers bilans.