DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tension extrême à Bruxelles pour ce nouveau sommet européen de crise sur la dette en Europe


monde

Tension extrême à Bruxelles pour ce nouveau sommet européen de crise sur la dette en Europe

De Christine Lagarde du FMI à Nicolas Sarkozy, de Silvio Berlusconi à Angela Merkel, ils doivent tenter de trouver ensemble des réponses crédibles pour rassurer les marchés et en finir avec la spirale infernale d’une dette qui ronge jusqu‘à l’idée même de la construction européenne.

Angela Merkel arrive avec un mandat clair de son parlement pour défendre un renforcement du Fonds européen de stabilité financière.

“Il y a encore beaucoup de problèmes à régler et de négociations à mener, donc le travail n’est pas encore terminé. Nous venons tous ici en tout cas avec l’objectif de réaliser de grands progrès”.

Ce sommet doit relever plusieurs défis : premièrement la réduction de la dette grecque. Les négociations avec les banques privées devraient déboucher sur une décote d’au moins 50% de cette dette.

Parallèlement, la recapitalisation des banques européennes qui représenteraient un peu plus de 100 milliards d’euros.

Les pouvoirs du Fonds européen de stabilité financière doivent aussi être renforcés mais on ne sait pas encore à quelle échelle.

Enfin le sommet devrait appeler le gouvernement italien à mettre en place des réformes plus importantes. Silvio Berlusconi doit s’engager auprès de ses partenaires mais sur quelle feuille de route finale… A suivre !

Dimanche dernier, un sommet préparatoire avait permis de faire évoluer les positions des uns et des autres mais désormais, l’heure n’est plus à tergiverser et à parler mais à agir en urgence et sous la contrainte des marchés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : Serhan Özlemez a vêcu trois temblements de terre dévasteurs en douze ans