DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accord in extremis pour sauver la zone euro


Belgique

Accord in extremis pour sauver la zone euro

A Bruxelles, les négociations marathon de la nuit ont permis d’aboutir à un plan censé enrayer la crise de l’euro. Plusieurs mesures ont ainsi été adoptées.

Il y a notamment l’effacement de 50% de la dette grecque envers ses créanciers privés. Autrement dit, les banques ont accepté de renoncer à la moitié de leurs créances, soit un montant total de 100 milliards d’euros. Cela devrait atténuer la pression sur Athènes.

En échange de l’effort demandé au secteur bancaire, un accord a été trouvé pour recapitaliser les banques. Les besoins de recapitalisation ont été chiffrés à près de 106 milliards d’euros.

Enfin, il a été décidé de renforcer le Fonds de sauvetage de l’euro (FESF). Il passe de 440 à 1000 milliards d’euros. Cela devrait permettre d‘éviter la contagion de la crise de la dette à l’Italie et à l’Espagne.

Les détails de ces mesures seront finalisés lors d’une réunion des ministres européens des Finances.

Prochain article

monde

L'UE va recapitaliser les banques européennes