DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe veut son opération "mains propres"

Vous lisez:

L'Europe veut son opération "mains propres"

Taille du texte Aa Aa

Des règles plus strictes pour empêcher les organisations mafieuses d’accéder aux circuits de l‘économie légale en Europe. C’est ce que réclament les députés européens. Dans une résolution votée mardi à Strasbourg, ils invitent la Commission à préparer une directive, car la mafia n’a pas de frontière.

L’euro-député italien et ancien procureur Antonio di Pietro :“Il est extrêmement important que l’Union européenne dans son ensemble prenne conscience que sans une lutte commune encadrée soit par

des procédures de droit pénal soit par une législation anti-blanchiment d’argent, une structure contre les associations criminelles de type mafieuse, il y aura toujours le danger que ce qui est né dans un pays membre, puisse se développer dans tous les autres.”

A l’origine du texte, l’Italienne Sonia Alfano, elle-même engagée dans la lutte anti-mafia dans son pays. Une résolution préparée en coopération avec des juges et des policiers qui travaillent au quotidien contre la mafia. “ Nous avons mis entre les mains de la Commission européenne un rapport qui présente toute une série de propositions: reconnaître le délit d’association mafieuse, saisir les biens de la mafia et les réutiliser à des fins sociales, ou encore créer une commission parlementaire temporaire anti-mafia.”

La Commission devrait aussi élaborer une législation pour empêcher que des individus condamnés pour des activités mafieuses puissent se présenter aux élections européennes.