DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie promet des réformes, la Grèce respire

Vous lisez:

L'Italie promet des réformes, la Grèce respire

Taille du texte Aa Aa

Deux pays sont particulièrement concernés par les mesures adoptées à Bruxelles : l’Italie et la Grèce.

Concernant la situation italienne, les dirigeants européens craignent une contagion de la crise de la dette. Aussi ont-ils mis la pression sur le chef du gouvernement italien. Silvio Berlusconi s’est donc engagé à présenter un plan de réformes d’ici au 15 novembre. “Dans le communiqué final, a-t-il précisé, les participants soulignent les efforts que nous nous sommes engagés à faire. Et naturellement, nous avons promis de respecter la date-butoir pour mettre en oeuvre toutes ces mesures”.

Côté grec, on accueille avec un certain soulagement l’accord conclu cette nuit. Cela donne à l‘économie de ce pays, une bonne bouffée d’oxygène, comme en a convenu le chef du gouvernement : “nous avons échappé au piège du défaut de paiement, s’est félicité George Papandreou. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de tourner une page. Maintenant, il nous faut travailler de toutes nos forces pour bâtir un nouvel avenir pour notre pays”.

Les Européens ont accepté d’effacer l‘équivalent d’un tiers de la dette grecque. De son côté, Athènes devra poursuivre un programme de privatisations.