DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malgré le sauvetage européen, les Grecs ont le blues

Vous lisez:

Malgré le sauvetage européen, les Grecs ont le blues

Taille du texte Aa Aa

“C’est un jour nouveau qui se lève pour la Grèce”, a dit le Premier ministre Papandréou. A Athènes pourtant l’optimisme n’est pas au rendez-vous.

Les Grecs sont sceptiques vis à vis de l’accord trouvé par l’Union européenne, et ils en veulent à leurs politiciens, qu’ils accusent d’avoir mis le pays à genou.

“ C’est un accord bien sombre. La situation empire chaque jour ici. Que Dieu nous aide”, dit un vieil homme.

“Tant que ces 300 politiciens seront au parlement, les choses n’iront pas mieux, remarque un Athénien. Ce sont eux qui nous ont mis dans ce pétrin, alors il y a peu de chances qu’ils nous en sortent.”

“Le ministre des Finances et le Premier ministre devraient être pendus, s’emporte une femme. Ils ont vendu le pays jusqu‘à la dernière île.”

Les Grecs le savent, le plus dur est encore devant eux. La dette doit être réduite à 120% du PIB d’ici 2020 : beaucoup d’efforts pour parvenir à un taux d’endettement encore deux fois plus élevé que le plafond fixé par le traité de Maastricht.