DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine doit patienter pour contribuer au fonds de soutien à la zone euro

Vous lisez:

La Chine doit patienter pour contribuer au fonds de soutien à la zone euro

Taille du texte Aa Aa

La visite en Chine du directeur général du Fonds européen de stabilité financière ne manque pas de susciter l’interrogation. Au lendemain de l’accord sur une sortie de crise de la zone euro, Klaus Regling se trouve-t-il à Pékin pour tenter d’obtenir un soutien financier des autorités chinoises ? Ces dernières achètent régulièrement des obligations du Fonds européen.

“Il n’y a pas de négociations en cours, a répondu Klaus Regling. Il y a seulement des consultations régulières à un stade préliminaire, et il n’y aura pas d’accord aujourd’hui”. Mais peut-être dans les jours qui viennent. Le directeur du fonds de soutien à la zone euro sait que la Chine, deuxième économie mondiale, a besoin d’investir ses excédents. Outre les obligations, de nouveaux instruments pourraient être mis en place pour contribuer au Fonds européen de stabilité financière.