DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme précaire à Sidi Bouzid après les émeutes post-électorales

Vous lisez:

Calme précaire à Sidi Bouzid après les émeutes post-électorales

Taille du texte Aa Aa

En Tunisie, le climat reste tendu à Sidi Bouzid. La ville berceau de la révolution du Jasmin est le théâtre de violences post-électorales qui ont entraîné la mise en place la nuit dernière d’un couvre-feu.

Les manifestants n’acceptent pas l’annulation des sièges remportés par la Pétition Populaire pour cause d’irrégularités. «C’est nous qui avons rendu l’honneur et la liberté à la Tunisie. Vous comprenez? Et vous voyez comment ils nous traitent aujourd’hui. Mais le peuple de Sidi Bouzid est fort», s’exclame un habitant en colère.

Plusieurs bâtiments publics ainsi que le siège d’Ennhada ont été mis à sac par les manifestants. Le leader du parti islamiste,

Rached Ghannouchi, a lancé un appel au calme. Il a aussi vu dans ces violences “la main du RCD”, l’ancien parti du président Ben Ali.