DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un an après une révolution violente, le Kirghizstan élit son président

Vous lisez:

Un an après une révolution violente, le Kirghizstan élit son président

Taille du texte Aa Aa

Scrutin présidentiel à haut risque au Kirghistan, mais peut-être aussi l’espoir d’une transition pacifique.

Ce pays de cinq millions d’habitants se choisit ce dimanche un nouveau président.

Il y a un an, une révolution violente a chassé du pouvoir Kourmanbek Bakiev, et plus de 470 personnes sont mortes, notamment parmi la population ouzbek, minoritaire au Kirghistan.

En lice pour ce scrutin, Adakhan Madoumarov, nationaliste, qui dès la fermeture des bureaux de vote, a dénoncé des fraudes sans précédent.

Face à lui, le favori de l‘élection, le chef du gouvernement, Almazbek Atambaïev, qui espère lui gagner dès le premier tour.

Proche de la Russie, il serait le plus à même de protéger la minorité ouzbek.

Enfin l’actuelle présidente par intérim, Rosa Otounbaïeva, a elle aussi voté ce matin, elle a appelé ses concutoyens à maintenir la paix fragile du Kirghizstan.